Content

Projet d’éducation environnementale, d’hygiène et d’assainissement dans les écoles des zones périurbaines de Ouagadougou

Conception du projet

Suite à une demande, émise par le fondateur des écoles de Zongo et de Roumtenga concernant la réhabilitation des latrines et la problématique liée à l’eau et l’assainissement de manière plus générale, le bureau de coordination du CEAS (CoBF) a pris le soin d’étudier cette demande initiale.
A la suite de cela et devant la pertinence de cette demande initiale, le CEAS s’est rendu à l’école Zongo dans le cadre d’une mission d’identification et d'évaluation en juin puis en août 2017. Ceci a permis de déterminer la situation initiale WASH, d’identifier les problèmes, leurs causes et leurs solutions, ainsi que l’ensemble des personnes potentiellement touchées par le projet. Les résultats de cette identification sont placés en annexe.
Pour la pérennité de l’action, une approche participative communautaire où les élèves seront au centre du processus de résolution des problèmes d'assainissement et d'hygiènes de leurs écoles sera privilégiée. Les activités majeures seront pilotées au sein d’un comité de pilotage, regroupant notamment les représentants des écoles et leur coordination au niveau local, et se fera avec l’implication de l’APE de chaque école.
Enfin, les enseignants des écoles contribueront au projet, non seulement par leur engagement total en sa faveur, mais aussi par le monitoring des activités mis en œuvre par les élèves en lien avec l'hygiène et l'assainissement.

Données techniques du projet

Le forage de Zongo est réhabilité.
9 postes d'eau potable sont réhabilités.
5 poste d'eau potable munis de filtre Sawyer sont acquis.
2 charettes d'eau sont acquises pour le transport de l'eau depuis le forage

10 Latrines de type VIP sont réhabilitées.
5 poubelles sont acquises et disposées pour les cours des écoles
45 poubelles sont acquises pour les classes de cours.
Un système de gestion des déchets est mis en place à l'école de Roumtenga par les élèves.
Les enseignants sont formés à l'hygiène et à l'assainissement.

Les eaux des forages seront utilisées uniquement pour les postes d'eau potable, les lave-mains, le nettoyage des latrines et l'entretien des jardins potagers.

Relations hommes-femmes

Ce projet a pour cible principale les élèves des écoles de Zongo et de Roumtenga. Au sein de ces deux écoles, on dénombre 1 543 garçons et 1 672 filles, pour l’année 2016-2017. A travers ce groupe-cible, la question du genre dans ce projet ne pourra être que prise en compte et bien représentée puisque les bénéficiaires des installations seront constitués en grande partie par des filles.
Par ailleurs, les forages qui seront mis en place n'ont pas pour seuls bénéficiaires les élèves. En effet les femmes des habitations alentours viendront s'approvisionner gratuitement en eau potable au profit leurs propres besoins et pour ceux de leurs familles.

Assainissement / gestion de l'eau

Les élèves seront formés aux notions d'hygiène, de bonnes pratiques en matière de lavage des mains et d'économie de l'eau.

Mise en réseau

Au Burkina Faso, le programme d'enseignement au primaire prévoit un cours d'éducation civique dans lequel des sujets relatifs à l'hygiène corporelle, vestimentaire et alimentaire sont abordés. Ces cours sont dispensés aux heures régulières dans les classes du primaire. Dans l'optique d’une durabilité des actions de sensibilisation dans les écoles de Zongo et de Roumtenga, les thématiques de sensibilisation liées à l'hygiène et à l'assainissement pourront être associées aux cours d'éducation civique tout au long de l'année scolaire. Etant donné que les enseignants seront formés en hygiène et assainissement et que ce sont eux qui assurent les cours d'éducation civique, cela facilitera un ancrage durable de la sensibilisation des élèves aux bonnes pratiques en hygiène et assainissement pour les années futures.
Par ailleurs, le CEAS travaille dans le domaine de la gestion des déchets depuis 2008, avec notamment de nombreuses actions de sensibilisation à l’hygiène et à l’assainissement dans les écoles de plusieurs communes du Burkina. Au Sénégal et à Madagascar, des modèles de latrines double-fosse, permettant une évacuation facilitée des boues est en test. Nous souhaitons, par ce projet, testé également cette approche au Burkina, afin de pouvoir proposer un concept à nos partenaires locaux.

 

 

» Retour

 

Organisation: CEAS Centre Ecologique Albert Schweitzer

Pays: Burkina Faso

Début: 01.10.2018

Fin: 30.09.2020

Ville / Pays: Petite ville

Remarques: Zones périurbaines

Bénéficiaires: 4000 personnes

Montant total: CHF 103'282

Solde à financer: CHF 34'024