Content

Accès à l'eau potable et promotion de bonnes pratiques d'hygiène à Hawassa, Ethiopie

Conception du projet

En juillet 2018, en plus des campagnes d'analyse de la qualité de l'eau, une enquête a été réalisée à l'aide de formulaires permettant de sonder la motivation de la population à recevoir une eau de bonne qualité. L'analyse du contexte et des acteurs a été réalisée en parallèle.
L'implication de la population est modulée en fonction du lieu d'intervention. Dans les quartiers urbains, la population sera associée aux institutions de la municipalité et les autorités responsables de l’eau. Dans les communautés rurales, la population sera impliquée par l’intermédiaire de ses dirigeants locaux.
Les communautés participeront à la formation de coopératives chargées de construire des réservoirs de ferrociment. Ils participeront également à la création des entreprises sociales pour la production locale et la vente du chlore utilisé pour la désinfection de l’eau au moyen de la technologie WATA. Celle-ci exploite l’électrolyse pour la formation d’hypochlorite de chlore utilisant du sel de table comme base.

Données techniques du projet

Des systèmes de stockage et de désinfection de l'eau seront installés aux points de distribution connectés au réseau d'eau de l'administration. La purification sera effectuée en analysant la quantité de chlore présente dans l’eau et en la chlorant pour obtenir une quantité de chlore libre comprise entre 0,3 et 0,5 mg/l (0,3-0,5 ppm). Celle-ci est nécessaire pour éviter une recontamination. Le système comprendra un capteur de chlore libre, un contrôleur Arduino et un distributeur automatique.

Aucune nouvelle ressource en eau ne sera exploitée, le problème est en fait principalement lié à la mauvaise qualité, pas à la quantité. Les sources privilégiées seront celles qui ne présentent pas de contamination significative au fluor, très répandu dans toute la région de la vallée du Rift.

Relations hommes-femmes

Les coopératives privilégieront le rôle actif des femmes et seront composées autant que possible de 50% de femmes. L’Éthiopie est composée d’une mosaïque de groupes ethniques aux coutumes et aux langues très différentes. La diversité mène parfois à des conflits. Pour fonctionner dans ce contexte, une connaissance approfondie de la réalité socioculturelle locale, des relations de pouvoir au sein des communautés et du fonctionnement des institutions est fondamentale. Les nombreuses années d'expérience de SAED & SUPSI dans la région ont déjà permis de gérer ces situations, même au cours des récentes périodes de bouleversements politiques (état d'urgence au cours des trois ou quatre dernières années). Dans le choix des communautés bénéficiaires, la priorité absolue est donnée aux couches les plus vulnérables de la population.

Assainissement / gestion de l'eau

Les points de distribution d'eau et les kiosques vendant de la solution de chlore libre seront utilisés comme contacts centralisés pour la promotion de bonnes pratiques d'hygiène, en collaboration avec les autorités sanitaires municipales.

Mise en réseau

L'implication institutionnelle des communautés a été décrite ci-dessus. Autres aspects liés à la durabilité du projet:

i) dimension sociale: les couches les plus vulnérables de la population seront favorisées dans le choix des communautés et des quartiers où le projet sera mis en œuvre.

ii) dimension environnementale: l'impact le plus important du secteur de l'eau sur l'environnement est lié aux eaux usées non purifiées qui aboutissent dans les eaux de surface. Outre la contamination fécale, toutes les substances contenues dans les produits cosmétiques, médicinaux et de nettoyage, utilisés particulièrement dans le contexte urbain. En plus de la promotion de bonnes pratiques d’hygiène visant à prévenir la propagation des maladies infectieuses, il sera possible de sensibiliser l’opinion, dans la mesure du possible, à la gestion durable des eaux usées et à son importance.

iii) dimension économique: la production locale de chlore destinée à la commercialisation par les entreprises sociales, tâche certes ardue, mais ayant un grand impact, garantirait la création d’un réseau de petites entreprises locales.

 

 

» Retour

 

Organisation: Associazione SAED Etiopia

Pays: Éthiopie

Début: 01.04.2019

Fin: 31.03.2022

Ville / Pays: Ville, Village

Remarques:

Bénéficiaires: 10000 personnes

Montant total: CHF 165'000

Solde à financer: CHF 165'000