Content

Projet d’éducation environnementale, d’hygiène et d’assainissement dans les écoles des zones périurbaines de Ouagadougou

Organisation de l'exploitation

L'administration de chaque école, avec le concours de l'APE, aura à charge de veiller à la bonne exploitation et entretien des ouvrages réalisés. De façon spécifique, les enseignants auront à charge d'organiser la disposition et l'approvisionnment en eau des postes d'eau potable et des laves-mains. S'agissant des latrines, la direction de chaque école engagera des agents de nettoyage pour que les latrines soient régulièrement nettoyées. Par ailleurs les enseignants veilleront à ce que les élèves utilisent correctement les latrines avec le soutien de l'APE et du club d'éducation environnementale scolaire. L'exploitation qui sera ouverte aux élèves et aux populations, ce sera au directeur de chaque école de mettre en place un dispositif de suivi des forages et de gérer la réparation des éventuelles pannes.

Formation

Les enseignants auront la charge de piloter et d'assurer l’enseignement à l’usage et à l’entretien des installations construites dans chaque école. Le projet prévoit la formation des enseignants qui a leur tour formeront les élèves. Ils seront soutenus par le bureau des élèves, le club d'éducation environnementale scolaire et APE.

Financement de l'exploitation

Les frais d'exploitation et d'entretien des blocs de latrines, les laves-mains, les postes d'eau potable et les forages des écoles seront financés par l’APE et le budget des écoles.

L'expérience a montré que chaque élève dès son inscription à l’école contribue au budget de l'APE, les frais de cotisation étant inclus dans la scolarité des élèves. Ce budget des parents d'élèves est consacré à l'organisation des activités du bureau de l'association, de l'école et aussi à soutenir l'école pour améliorer le cadre de vie en milieu scolaire pour les élèves. Ce budget est donc une source sûre pour les frais d'exploitation et d'entretien des infrastructures construites. En cas de déficit, les écoles peuvent avoir recourt à des associations partenaires et aux anciens de l'école qui sont actuellement en activité.

Potentialités / risques

Tout projet dans les écoles s'expose au risque de la rotation du corps enseignant et des élèves, ainsi que du bureau de l'association des parents d'élèves; à moyen terme, le risque de pertes d'information et d'arrêt de la dynamique mise en place se posera.
L'accent sera mis sur la mise en place de pratiques simples de gestion, et l'inclusion au maximum de la direction du complexe scolaire, qui est la structure la plus stable.

En terme de potentialité, la mobilisation facile et rapide des élèves, ainsi que celle de l’APE et des enseignants semble évidente. Ceci est dû au désir d'avoir un cadre de vie scolaire qui soit propre.
Les risques eux sont abordés au point ci-dessus.

 

 

» Retour

 

Organisation: CEAS Centre Ecologique Albert Schweitzer

Pays: Burkina Faso

Début: 01.10.2018

Fin: 30.09.2020

Ville / Pays: Petite ville

Remarques: Zones périurbaines

Bénéficiaires: 4000 personnes

Montant total: CHF 103'282

Solde à financer: CHF 34'024