Content

Camagüey, Cuba: potabilisation de l’eau avec filtres en céramique dans une communauté rurale

Pertinence du projet

Une insuffisante infrastructure qui fournit l’eau dans les zones rurales et une mauvaise qualité de l’eau sont les caractéristiques typiques des zones rurales cubaines. Ce projet offre une importante ressource et un grand service pour la population rurale, avec résultats significatifs sur la santé publique.
Malheureusement il n’affronte pas la cause de la pollution de l’eau (probablement lacunes sanitaires), mais fournit plutôt une solution «end of pipe».

Adéquation des objectifs du projet

La zone et l’environnement sont bien définis et la collaboration avec les autorités locales a de bonnes bases afin de garantir l’efficacité du projet.

Mise en oeuvre

Le projet mentionne deux niveaux d’intervention technique: mesures aux infrastructures pour être sûrs que l’eau déflue grâce à l’utilisation d’énergies alternatives (vent, énergie solaire,…), et le traitement de l’eau qui passe dans les ménages avec des filtres en céramique.
La documentation du projet donne de petites indications sur les autorisations environnementales pour s’assurer le succès liés aux aspects concernant l’écoulement de l’eau. En ce qui concerne les filtres, il semble que dans la région des expériences ont déjà été faites et cette méthode a déjà été testée et installée avec succès.
Un aspect important est la campagne de sensibilisation et prise de conscience en ce qui concerne l’hygiène. Le succès dépend de la capacité des partenaires et de leur connexion avec les villages choisis.

Résultats escomptés

Le soutien va dépendre de l’efficacité de la campagne sur l’hygiène afin de sensibiliser et favoriser un changement de comportements dans la population, avec l’utilisation de ce «nouveau» moyen de traitement pour la maison. En plus, du côté financier, on doit discuter si les infrastructures et les filtres seront payés par le projet et/ou par les autorités.

Potentialités et risques

Le risque est que les personnes n’acceptent pas cette nouvelle technologie ou qu’elles ne l’utilisent pas correctement ou sans continuité. Ce risque est naturellement connecté à la qualité de la campagne de sensibilisation et à sa persévérance. La réussite de cette campagne est essentielle pour le succès du projet, spécialement si on considère qu’on ira introduire un nouveau comportement (traitement de l’eau dans les ménages).
En plus, il y a aussi le risque concernant la durabilité financière, vu que toutes les questions financières sont sous contrôle des autorités gouvernementales. En effet, comme les problèmes qu’on trouve si on investit dans la manutention des infrastructures hydriques, de même on pourrait avoir des problèmes similaires en soutenant des activités qui vont à faveur du traitement de l’eau potable destinée aux économies ménagères (voir ci-dessus).
Un défi que le projet devra aussi soutenir sera d’assurer une qualité standard, de surveiller et de contrôler la production des filtres.
Le projet devra aussi planifier une série de mesures qui considèrent la période de vie des filtres et leur remplacement. En supplément le projet se focalise aussi sur l’éducation et la création de la connaissance de l’hygiène et de la santé, en intervenant aussi pour améliorer les pratiques hygiéniques déjà existantes.

Relation entre input et output

Étant donnée l’expérience avec d’autres projets qui concernent le traitment de l’eau pour les ménages, le projet devrait donner beaucoup d’attention au «soft-factors» (campagnes de sensibilisation et amélioration de l’hygiène) pour s’assurer che les citoyens utiliseront les filtres dès qu’il seront fournis.

Remarques

Le projet est bien inséré dans un contexte institutionnel local et a comme partenaires: «Instituto Nacional de Recursos Hidràulicos» et «Ministerio de Salud Pública da Camaguey» (MINSAP).

Recommandations

Une thématique sur laquelle se focalise le projet est de promouvoir le développement, à travers des mesures sur l’accès aux ressources hydriques et la fourniture de technologies du traitement de l’eau dans les ménages des zones rurales.
L’innovation de cette approche est en train de se développer en opportunité de travail pour la construction et le marketing des filtres pour l’eau, en tout les cas la responsabilité et l’engagement financier pour le service de provision est encore dans les mains des autorités locales.
Cependant , je suggère au partner du projet de mettre un accent spécial sur les points qui suivent:
a) La campagne et le changement de comportement par rapport à l’hygiène, pour s’assurer l’utilisation correcte et le remplacement;
b) Un business plan pour les entreprises de construction de filtres;
c) Contrôler la qualité des filtres avant la vente/distribution;
d) S’assurer que les autorités locales aillent et aient les moyens (ressources humaines et financières) pour soutenir la provision des filtres, en assurer l’utilisation et le remplacement approprié.

Deuxième avis

Christian Zurbrügg
Sandec/Eawag
Überlandstrasse 133
8600 Dübendorf
Christian.Zurbruegg@eawag.ch

 

 

» Retour

 

Organisation: Associazione Svizzera-Cuba (ASC)

Pays: Cuba

Début: 2011

Fin: 2013

Ville / Pays: Village

Remarques:

Bénéficiaires: 1265 familles