Content

Amélioration de l’accès à l’eau, l’hygiène et l’assainissement dans 8 centres de santé communautaire ruraux au Mali

Pianificazione del progetto

L'évaluation des besoins EHA dans les 8 centres de santé, a été effectuée avec les ASACO, les personnels techniques des centres de santé et les districts sanitaires. Ils ont été associés dans le choix des options technologiques et des mécanismes de gestion durable. Ces acteurs ont manifesté leur intérêt pour le projet à travers des lettres de soutien.

Indicazioni tecniche sul progetto

L’eau potable proviendra d’une adduction d’eau sommaire. Les travaux consisteront en la réalisation d’un forage productif avec un débit d’exploitation d’au moins 12 m3/j équipé d’une pompe à motricité humaine (PMH) et d’une pompe immergée solaire alimentée par 2 panneaux solaires. Les 2 systèmes de pompage cohabiteront et fonctionneront simultanément et indépendamment. Le système solaire distribuera l’eau en continu dans les unités et dans la cour du centre de santé via des éviers et une borne fontaine connectés à un réservoir de stockage d’eau de 1 m3, installé sur support métallique de 5 m de hauteur. Le réservoir de stockage permettra d'assurer au moins 24h les besoins en eau du centre de santé. Les éviers et la borne fontaine seront connectés à un puisard pour la gestion des eaux usées. Avant mise en service de l’ouvrage, les analyses physico chimique et bactériologue de l’eau seront réalisées. Il sera tenu compte des aspects environnementaux pour éviter tout risque de contamination de la nappe. L'expérience du double système de pompage sur forage (PMH et pompe immergée solaire) est une innovation de Tdh qui a été expérimentée depuis 2013 avec succès dans plus de 10 ESS.
Détails des interventions en eau par centres de santé:
CSCom de Folomana: réalisation d’un forage productif avec un débit d’exploitation de 12.m3/j équipé d’une PMH et d’une pompe immergée solaire; installation des éviers dans les salles d’accouchement, de soins, de consultation et d’une borne fontaine dans la cour ; installation du réservoir de stockage d’eau de 1m3 sur support métallique de 5 m de hauteur et distribution de l’eau.
CSoms de Macina central : installation de système de pompage solaire sur la PMH existante et distribution d'eau dans les unités et la cour via un réservoir de stockage d'eau de 1000 litres
CSCom de Berta : réhabilitation du système d’alimentation en eau potable en arrêt depuis 6 mois pour amortissement du générateur. Installation d’un système de pompage solaire.
CSCom de Saye: installation sur support métalique de 5 m de hauteur, d'un réservoir de stockage de 1000 litres et connection du CSCom en eau à partir du reseau d'adduction d'eau public existant.
CSCom de Monimpébougou: installation de système de pompage solaire sur puits à grand diamètre existant et équipé de PMH ; distribution d'eau dans les unités et la cour via un réservoir de stockage d'eau de 1000 litres
CSCom de Soumouni : installation sur support métalique de 5 m de hauteur, d'un réservoir de stockage de 1000 litres et connection du CSCom en eau à partir du reseau d'adduction d'eau public existant.
CSCom de Dougabougou : installation sur support métalique de 5 m de hauteur, d'un réservoir de stockage de 1000 litres et connection du CSCom en eau à partir du reseau d'adduction d'eau public existant.

1 bloc de latrines à 3 cabines de type VIP (Ventilated Improvet Pit) sera construit dans le CSCom de Zanabougou qui ne dispose pas d'installations sanitaires améliorées. L'infrastructure respectera les principes de la séparation géographique et genre (patientes, personnel féminin et personnes à mobilité reduite). Les toilettes existantes seront aménagées par l'ASACO et réservée au personnel masculin et patients. Chaque cabine sera munie d'une dalle et d'un tuyau d'aération avec grillage anti moustique. Les personnes à mobilité réduite disposeront d'une cabine avec rampe d'accès. La cabine pour personnel féminin et patientes sera dotée d’équipements pour la gestion de l’hygiène menstruelle, notamment une poubelle avec couvercle; de l’eau et du savon. Les latrines seront à double fosses. Cette technologie à l’avantage de permettre l’utilisation par alternance et sans interruption des fosses et la vidange moins riquée des excrétas (en raison du temps de repos prolongé d’au moins 1 an de remplissage/repos).

L' origine de l'eau potable est souterraine. Elle proviendra des acquifères profondes.

Coinvolgimento delle donne

L'outil WaSH Fit sera implémenté dans 5 CSCom. L'ensemble du personnel de santé y compris les femmes, sera formé sur l'outil et les modules sur la prévention et contrôle des infections associées aux soins, développés par le ministère de la santé avec l'appui des partenaires (OMS, UNICEF, Tdh etc). La répartition des rôles et responsabilités dans la mise en oeuvre du processus WaSH Fit sera équitable. Les sessions de formations seront animées par la Direction Régionale de la Santé avec l'appui de Tdh.
Les relations hommes femmes seront également prises en compte dans le choix des infrastructures. Les toilettes qui seront réalisées dans le cadre du projet seront sexospécifiques et mettront à disposition des installations pour la gestion de l'hygiène menstruelle.

Servizi igienici / Utilizzo della risorsa idrica

La mise en œuvre de l’outil « plan de gestion en santé et environnement (PGSE) » développé par l’OMS et l’UNICEF contribuera à améliorer durablement l’accès à l’EHA dans les ESS à travers l’apprentissage continu des acteurs (ASACO, agents de santé, districts sanitaires) sur les normes d’hygiène ; le suivi et l’évaluation participatifs et la gestion concertée des services EHA. Ce processus renforcera également l’implication des collectivités locales et des ASACO dans la maintenance et le renouvellement des infrastructures d’eau et d’assainissement. Les 2 parties seront amenées à respecter les termes de la convention d’assistance mutuelle qui les lie dans le cadre de la décentralisation. Cela permettra d’assurer une meilleure gouvernance des centres de santé en général et des services EHA en particulier.
Le système de pompage solaire développé par Tdh est une innovation qui permet aux établissements de santé de disposer de 2 options d’approvisionnement en eau à partir de la même source d’eau. L’accès continu à l’eau de source améliorée est à cet effet assuré à travers cette technologie à double alternative. Les pièces de rechange du système sont disponibles sur le marché local à coûts relativement faibles.
La formation des techniciens locaux sur la maintenance et le dépannage des systèmes de pompage solaire favorisera une utilisation pérenne de ces équipements et leur maintenance à faible coût. Le choix des infrastructures d’eau et d’assainissement qui seront réalisées par le projet est basé sur les critères suivants : qualité, durabilité, accessibilité financière et géographique des pièces de rechange, acceptabilité sociale (dignité, équité et intimité), commodité et sécurité dans l’utilisation, sécurité de l’environnement.

Sostenibilità

Les résultats du projet sont orientés vers l’apprentissage inter projets afin de contribuer à la mise à l'échelle des bonnes pratiques et au processus d'harmonisation des interventions WaSH en milieu de soins au Mali. Tdh est membre actif des 3 principaux cadres de concertation sur l’EHA au Mali à savoir :
Le groupe Technique Wash du Forum des ONG internationales du Mali dont elle est colead avec WaterAid ;
Le Cluster Wash dont la coordination est assuré par l’UNICEF;
La Task Force Wash en milieu de soins dirigée par l’OMS et le Ministère de la santé du Mali et qui regroupe plusieurs partenaires d’appui pour la définition des normes et stratégies sur l’EHA en milieu de soins au Mali dont UNICEF, WaterAid, World Vision etc.
Tdh continuera à participer au niveau national aux groupes de travail WASH. Les résultats du projet seront partagés dans ces réseaux d'échanges et contribueront à alimenter les processus de plaidoyer pour l’actualisation des normes et stratégies WaSH.
Au niveau international, Tdh est membre du Consortium des ONG suisses pour l’eau et assainissement qui exécute un programme dans 10 pays d’Afrique et d’Asie (Bangladesh, Bénin, Ethiopie, Madagascar, Mali, Mozambique, Népal, Niger, Soudan et Togo) avec divers sources de financement y compris la Coopération Suisse (DDC). Tdh partagera l’expérience avec ses homologues dans le cadre de l’apprentissage inter projets et la mise à l’échelle des bonnes pratiques et innovations.

 

 

Indietro alla lista progetti

 

Organizzazione: Fondation Terre des hommes

Paese: Mali

Inizio: janvier 2019

Fine: décembre 2019

Città / Paese: Villaggio

Osservazioni: Mali, Région de Ségou, Districts Sanitaires de Markala et Macina

Numero beneficiari: 150171 persone

Fondi necessari: CHF 94'355

Fabbisogno: CHF 84'355